Rechercher
  • LN

Aller au bout d’un projet : 5 mindset à cultiver

Dernière mise à jour : 30 mars

« C’est notre lumière, pas notre ombre, qui nous effraie le plus ».


Nelson Mandela.



Se remettre au sport, apprendre à jouer d’un instrument de musique, écrire un livre… On a presque tous connu des phases intenses de motivation dans l’optique d’atteindre un objectif, pour ensuite… retomber comme un soufflé qui sort tout juste du four.


Comment aller jusqu’au bout de son rêve ? Comment concrétiser son projet ?


1. Accepter la pénibilité


Si vous souhaitez atteindre votre objectif, il va falloir accepter qu’à certains moments vous allez rencontrer des difficultés, voire, faire face à des échecs. Oui, ça va être dur. Et c’est ok ! « On n’a rien, sans rien », illustre parfaitement cet état d’esprit. Mener à bien un rêve qui vous tient à cœur, nécessite forcément d’opérer des changements dans votre vie et donc, de faire des concessions.


Ce que vous pouvez faire :


Changez votre perception et décidez d’envisager tout obstacle ou échec qui s’offrent à vous comme un challenge et un apprentissage.


Mantra :


« Je peux surmonter ça ! J’apprends et je peux encore faire mieux ».


2. S’astreindre à une discipline


Là, désolée, je mets l’accent sur un point qui dérange beaucoup, car trop souvent assimilé à une privation de liberté : la discipline. En tant qu’ancienne militaire, je peux vous assurer qu’un minimum de discipline vous fait gagner un temps considérable, préserve votre énergie et réveille votre efficacité. En invitant la discipline dans la réalisation de votre projet, vous assurez l’atteinte des étapes intermédiaires pour la concrétisation de celui-ci. Petit pas par petit pas.


Ce que vous pouvez faire :


Découper votre objectif en sous étapes et définissez des échéances réalistes et atteignables pour chacune d’entre elles. Elaborez un planning avec des plages dédiées au travail de votre projet.


Mantra :


« Je suis efficace dans mes actions ».


3. Se couper des distractions


Téléphone, notifications, télévision, entourage… Tout ce qui peut vous amener à interrompre ou perturber votre moment dédié à votre projet. Pour rester connecté.e à votre projet, vous avez besoin d’être dans votre bulle.


Ce que vous pouvez faire :


Dans un carnet ou sur une feuille, faire une liste de tout ce qui pourrait vous distraire. Une fois ces sources identifiées, agissez dessus avant de débuter votre plage dédiée à votre projet.


Mantra :


« Pour aller jusqu’au bout, je reste concentré.e ».


4. Réduire ses interactions sociales


Aïe ! On atteint le point sensible. Pourquoi beaucoup de personnes n’arrivent pas jusqu’au bout d’un projet ? Parce qu’en arrière-plan, il y a la question d’un choix à faire. Il s’agit en fait de gestion de temps. Les journées durent 24 heures (scoop de l’année). Dans le découpage de vos journées, si vous voulez avancer vers votre rêves, il va falloir y dédier du temps et donc, choisir de supprimer certaines de vos activités, notamment, certaines sorties entre ami.es. Il ne s’agit pas de finir moine ou nonne dans un monastère, ou de lentement glisser vers le mode de vie de Gollum. Non ! Mais, vous ne pouvez pas être partout en même temps. De plus, pour mener à bien un projet, un des points essentiel est de prendre soin de son hygiène de vie : sommeil suffisant, alimentation, sport, hygiène mentale et l’accumulation de soirées en semaine et week ends jusqu’au matin, n’est pas compatible avec cet équilibre.


Ce que vous pouvez faire :


Il devient évident que des priorités sont à établir. Parler à votre entourage de votre projet et de votre besoin d’avoir du temps pour vous. Ils comprendront. Et si jamais, ce n’est pas le cas pour certains, peut-être que votre projet est une bonne occasion de vous éloigner naturellement de ces personnes qui ne vous soutiennent pas.


Mantra :


« Je reste ma priorité ».


5. Être patient.e


Génération : je veux tout, tout de suite, welcome. Aujourd’hui, on peut presque tout avoir en quelques clics et quelques minutes. Lorsque l’on a un rêve en tête, on a tendance à rester fixé.e sur la finalité. On a hâte d’être sur la ligne d’arrivée. Résultat, on reste paralysé.e, englué.e tel un animal apeuré devant les phares d’une voiture, car le chemin nous parait beaucoup trop long.


Ce que vous pouvez faire :


En ayant préalablement découpé votre objectif en étapes et échéances, appréciez maintenant le chemin que vous êtes en train de réaliser. Prenez de la hauteur, intégrer de la légèreté dans votre perception des événements : ça n’avance pas assez vite ? Ce n’est pas fluide ? Pas grave, ça fait partie du parcours du combattant. Rien n’est linéaire, tout est cycle. Humour et auto dérision sont deux ingrédients magiques pour relativiser le temps qui vous reste avant votre rayonnement.


Mantra :


« Rien n’est permanant. Tout est mouvement ».



Ce qui va faire la différence, ce n’est pas votre intelligence, vos diplômes, vos compétences, mais votre endurance, votre ténacité, votre capacité à tenir dans la durée. Vous allez y arriver. Vous y êtes presque 😊

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout