Rechercher
  • LN

Changement de vie et envie d'abandonner




Il y a quelques temps, j’ai traversé une période particulièrement difficile où j’ai souhaité tout abandonner dans mon parcours de changement de vie. C’est la première fois qu’il m’arrive de vouloir abandonner un projet. Ce ressenti m’était jusque-là inconnu et m’a profondément touché.


Quelques avantages de se lancer dans l’entrepreneuriat sont d’être son propre chef, de pouvoir être autonome dans ses prises de décisions et d’avancer plus vite. Un des inconvénients est de ne pas avoir de feed back de la part d’un chef.


Le fait d’être impatient.e comme je le suis, fait que l’on vit mal de ne pas avoir de résultats concrets dans l’immédiat. A certains moments, on a l’impression de mettre en œuvre une énergie colossale, sans résultat derrière. On a l’impression que ce que l’on fait ne sert à rien. On a le sentiment de s’agiter dans le vide sans avancer.


Pour ma part, j’ai pensé arrêter ce que j’aime le plus : l’écriture. L’ignorance de l’impact de mes écrits sur les personnes m’a mis un certain temps très mal à l’aise. Je ne sais pas si mes articles ont une influence positive, négative ou les deux, s’ils permettent de planter des petites graines dans l’esprit des gens. Il reste quelques traces de l’habitude d’avoir travaillé avec l’obligation d’une traçabilité des chiffres, d’établir des suivis et des statistiques qui rassurent. Une amie m’a sagement conseillée : « Détache-toi du résultat, du temps. Tes articles arriveront à la bonne personne au bon moment ».


Quelques jours plus tard, un post de @camillegrislin m’a fait prendre conscience que je me suis ces derniers temps accrochée à mon « comment » plus qu’à mon « pourquoi », bien que dans mon plan d’action la colonne « pourquoi » soit bien présente en face de chaque action. Seulement, je n’avais pas pris le temps de formuler par écrit mon « pourquoi » global. J’ai donc pris ce temps.


Ensuite, j’avoue, j’ai tapé « envie d’abandonner » sur Deezer et j’ai écouté un podcast de @David Laroche. Le mec envoie du steak quand même 😊. J’étais reboostée à bloc.


J’ai enfin fait un point de toutes les étapes franchies depuis le début. Avec le rythme de nos vies, on ne se rend pas compte de tout ce qui a été accompli.


Puis, avec un peu de temps, je me suis détachée de ce fameux « pourquoi » pour porter attention à mes ressentis : ce qui me fait vibrer, ce qui m’apporte de la joie, de l’enthousiasme. C’est vers cela que je tends.


Un flocon par ci, un flocon par là. Je me raccroche à l’effet « boule de neige »…


Avez-vous connu l’envie d’abandonner vos projets ?

Comment avez-vous surmonté ce sentiment ?

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout