Rechercher
  • LN

Définir mon projet de vie

Mis à jour : mars 1

Rues désertes, silence de mort, ciel gris, froid, informations et discours anxiogènes… Une fin du monde à la Walking Dead ?




Non, juste un confinement qui peut être mis à profit de nombreuses choses, notamment une belle et grande introspection. Alors on se redresse, on respire, on sourit et on se prend en main !

Pourquoi ne pas profiter de ce temps afin de réfléchir sur ce que l’on souhaite réellement dans la vie ? Se questionner sur son projet de vie ?


Afin d’identifier ce fameux projet de vie, il est nécessaire d’apprendre à se connaître à travers son "moi", mais aussi des autres. Pour cet article, nous resterons sur l’exemple d’un projet de vie professionnel, mais la réflexion qui suit peut très bien s’adapter à un projet de vie personnel.


1. J’identifie mes valeurs


"Le seul esprit libre et indépendant est celui qui ne se soucie pas des conséquences quand il a la certitude d'avoir été fidèle à ses valeurs !"


Laurent Martinez.


Cette première étape consiste à noter sur une feuille, un carnet ou son téléphone, nos valeurs. Par valeurs, j’entends ce qui est réellement important à nos yeux, ce qui nous motive, notre carburant du matin mais aussi de nos journées. Chaque valeur peut, de préférence, commencer par un verbe à l’infinitif, afin d’impulser une dynamique positive qui nous sera très utile par la suite (nous aborderons cet aspect dans notre 2ème épisode de notre plan de survie au confinement).


Exemple :


Liste de mes valeurs :


- Etre autonome au sein de ma sphère professionnelle ;

- Aider les gens ;

- Partager des connaissances…


Cette première marche doit prendre autant de temps que nécessaire : quelques minutes, heures, jours… Définir ses valeurs n’est pas un exercice aisé et doit être fait avec le plus de soin possible, car il s’agit de notre socle de vie qui va guider chacune de nos décisions.


Points clés :


- Cette liste n’est pas figée et n'est pas limitée à un nombre minimum ou maximum de valeurs. Il n’est absolument pas exclu de la reprendre ou de la corriger par la suite. Nous évoluons au regard de nos expériences et par conséquent, nos valeurs également.

- Si nous éprouvons des difficultés à dresser la liste de nos valeurs, nous pouvons nous poser les questions suivantes : qu’est-ce que j’aime dans la vie ? Qu’est-ce que je souhaite ? Qu'est-ce qui me fait sourire et me rend heureuse ?

2. Je remets mon « moi » en perspective


"Il m'arrive de me parler à moi-même pour être certain que quelqu'un m'écoute".


Philippe Geluck.


Au regard de nos valeurs, il s’agit dans cette deuxième étape de clarifier son « moi » et sa position face aux autres personnes en dressant dans un tableau 3 colonnes :


Exemple :


3. Je réfléchis aux différentes possibilités


Pour cette dernière étape, nos valeurs et ce que l'on souhaite réellement pour soi en tête , on étudie différentes possibilités qui pourraient s’offrir à nous, sous la forme d’un arbre heuristique (ou mind mapping).

Exemple non exhaustif :

Points clés :

- Afin d’établir toutes les possibilités qui s’offrent à nous, il est important de passer outre toutes ses croyances limitantes : moyens financiers, sentiment d’être illégitime dans son projet de vie futur… ;

- L’arbre heuristique est infini, mais sa finalité est bien d’amener à prendre une décision.


Une fois notre projet de vie identifié et afin d’y parvenir, il s’agira de mettre en œuvre un plan d’action clair, réaliste et mesurable. Nous aborderons cette thématique dans un prochain article « spécial survie au confinement » …


See you soon soldiers !





79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

Formulaire d'abonnement

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Instagram

©2020 par Chroniques d'une parisienne optimiste. Créé avec Wix.com