Rechercher
  • LN

Prendre conscience de mes supers pouvoirs

Mis à jour : mars 1


Au sein de nos 1er et 2ème épisodes, nous avons abordé comment définir notre projet de vie et la façon d'y parvenir, au travers l’exemple d’une reconversion professionnelle. Mais comment trouver une motivation durable pour parvenir à notre objectif ? En prenant conscience que nous avons toutes les ressources et qualités pour y parvenir.

1. Je transforme mes faiblesses en forces


Oui, je parle bien de vos défauts. Ceux qui vous collent à la peau et qui pourrissent la vie de votre conjoint(e). Dites-vous bien que vos faiblesses n’en sont pas ! Que nenni. Tout est une question de point de vue. Petit exercice pratique soldiers : il s’agit d’établir la liste de vos faiblesses (en toute objectivité hein !) et de les reformuler, en les contextualisant de manière positive.


Exemple (oui, j’aime bien mes exemples) :


- Je suis impatient(e) => Je suis réactive face à des situations d’urgence.


- Je suis impulsif/ve => Je prends rapidement des décisions, dans un seul but, éviter de me perdre dans mes peurs et mes croyances limitantes qui m’empêchent d’avancer.


2. Je concrétise mes forces


Que faisons-nous de ces supers pouvoirs une fois révélés ? Et bien, nous faisons comme Daenerys Targaryen, mère des dragons qui défonce tout...




… Et bien nous les relions à ce que nous avons déjà accompli. En somme, nous partons d’une faiblesse, pour en tirer une force, sous le prisme d’une action déjà mise en œuvre ou à venir. Nous finissons ainsi sur un super pouvoir, auquel nous pourrons nous raccrocher en cas de coup au moral.


Faiblesse => Force => Action => Super pouvoir


Rappelez-vous de notre exemple de projet de vie professionnel au sein de nos deux premiers épisodes.


Je suis impatient(e) => Je percute => Je me suis déjà renseigné(e) sur les formations possibles et vais prochainement m’inscrire à celle choisie =>

J’ai une longueur d’avance qui peut être mise à profit d’un autre aspect de mon projet de vie.


Yes, I Can !



3. J’ouvre mon journal des victoires


Force, action, super pouvoir. Mais « Être et durer » soldiers. Certains connaissent ce vieux dicton de militaires avertis. Il s’agit de tenir sur la longueur. Pourquoi ? Un projet ne se mène pas à bien sans tenir sur le long terme. Pour cela, ouvrir un journal de ses victoires est un bon carburant pour le moral.

Formaliser, de manière hebdomadaire ses avancées, est un moyen de se motiver sur le long terme et d’anéantir la procrastination qui nous guette tous, tel un détraqueur prêt à aspirer toute notre énergie positive.


Votre journal, carnet, note ou autre, pourrait commencer par la phrase suivante : « Cette semaine, j’ai… », et mettre en exergue 3 actions accomplies dans la semaine.


Exemple :


Le jj/mm/aa :


Cette semaine, j’ai :

- Mis à jour mon CV ;

- Compléter mon compte LinkedIn ;

- Finaliser mon projet de carte de visite…

De nos faiblesses, nous arrivons à en faire des supers pouvoirs, en changeant simplement notre façon de voir les choses.

A vous de choisir votre votre point de vue !



See you soon soldiers !





40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

Formulaire d'abonnement

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Instagram

©2020 par Chroniques d'une parisienne optimiste. Créé avec Wix.com