Rechercher
  • LN

Sublimer mon réseau

Dernière mise à jour : mars 1

Au sein de nos premiers épisodes, nous avons vu comment définir notre projet de vie sur l’exemple d’une reconversion professionnelle, comment y parvenir en mettant en place notre plan d’action, de quelle façon maintenir sa motivation, en découvrant ses supers pouvoirs et exprimer sa créativité en s’affranchissant du syndrome de la bonne/bon élève. Au sein de ce cinquième épisode et toujours afin de mener à bien notre projet de vie, nous allons aborder l’importance du réseau.


« Il n’y a pas de hasards, il n’y a que des rendez-vous. »

Paul Eluard




Par « réseau », j’entends toutes les personnes qui gravitent autour de nous et qui, d’une manière générale, nous insufflent du positif, à la fois dans notre quotidien, mais également dans la conduite de nos projets petits ou grands.


1. Je fais le point sur mes personnes « ressources »


· Les personnes qui m’inspirent

Une personne qui nous inspire, peut tout aussi bien être une personnalité, qu’une personne de notre famille, une/un ami(e) ou un(e) collègue de travail… Son parcours nous semble exemplaire et nous aimerions suivre le même chemin. Pas forcément la même direction, mais la façon dont cette personne a monté les escaliers, en trébuchant quelque fois, mais sans jamais tomber en bas.

Pour ma part, il s’agit de Catherine Testa, fondatrice de l’Optimisme, à qui beaucoup ont dit que son projet trop idéaliste était voué à un échec total. Son projet est désormais un réel succès. Elle a eu depuis nombreuses propositions de s’étendre à l’international, qu’elle a toujours refusé pour rester en phase avec ses valeurs.






· Les personnes qui me motivent

Ces personnes nous boostent régulièrement lorsque le moral flanche. Elles nous rappellent sans cesse nos qualités et la force que nous avons pour mener à bien notre projet de vie. C’est une sorte de coach de vie, une main de fer dans un gant de velours, qui sait vous mettre une bonne claque au derrière quand cela s’avère nécessaire.


· Les personnes qui me soutiennent

Il s’agit ici des personnes positives. Celles qui ne nous ramènent pas constamment à nos peurs les plus profondes. Celles qui nous recentrent et qui nous rappellent que, quoi qu’il arrive durant cette expérience de vie : échec ou réussite, nous avons les ressources pour rebondir.

Cela inclut également les personnes qui pourraient potentiellement nous soutenir dans la mise en œuvre de votre projets de vie, de par les aspects intellectuels ou matériels : anciennes connaissances professionnelles par exemple.

Une même personne « ressource » peut très bien faire partie de ces trois catégories à la fois.


2. J’enrichis mon réseau


· Je passe à l’action…

Les réseaux sociaux, c’est bien : LinkedIn, Instagram, Facebook… Le réel c’est mieux. Rien ne vaut l’humain, le vrai. Nous pouvons nous montrer tel(le) que nous sommes, créer des affinités naturellement. Pour cela, il est bien d’assister à des conférences, des cafés débats, des petits déjeuners, des séminaires… Montrons-nous. Sortons ! De fil en aiguilles les gens se rappelleront de nous. C’est long, ça demande de l’investissement, il faut plusieurs années pour se faire un réseau, mais c’est plein d’enseignements.

Si l’état d’esprit est une course contre la montre pour acquérir le plus de likes possibles sur les réseaux sociaux, cette façon de penser fait fausse route. Enrichir son réseau ne veut pas dire attendre le retour de la monnaie de sa pièce, mais donner sans rien attendre, apprendre des autres, se tenir au courant des dernières actualités et y prendre du plaisir.



· Mais je n’oublie pas de rester moi-même

L’authenticité plaît aux gens. Les photos Insta faussement parfaites, les citations positives à gogo, tout le monde sait très bien qu’il ne s’agit que d’une vitrine parfaitement propre qui ne reflète en aucun cas la réalité. Constituer son réseau signifie rester soi-même, pour attirer les personnes qui nous ressemblent. Cela implique de s’ouvrir un minimum aux autres, d’assumer qui on est et de ne pas avoir peur de montrer ses fragilités. Il faut éviter de rentrer dans un rôle qui ne nous correspond pas, au risque de s’épuiser et de n’y trouver plus aucun sens.


Sublimer son réseau implique de focaliser notre énergie sur ces personnes positives, qui nous font du bien et, par extension, s’éloigner peut-être de celles qui ne partagent pas les mêmes valeurs que nous.



Check list :

  • Positiver

  • Sourire

  • Aider

  • Me rendre visible

  • Rester authentique


See you soon soldiers!




30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout