Rechercher
  • LN

Orgasme vaginal : le vrai du faux

« Je suis frustrée, je n’ai pas d’orgasme vaginal ». Stop à cette croyance de suite ! On va aller droit au but :

L’orgasme autonome du vagin n’existe pas !

Si, si, explications.


Pour la petite histoire…


C’est Freud, neurologue autrichien, fondateur de la psychanalyse, qui soutenait que l’orgasme clitoridien était un orgasme de « petite fille » et que l’orgasme vaginal « ultime » était la résultante de la pénétration du phallus victorieux et fort de l’homme. Il ne s’agit pas de le flageller sur la place publique. Freud a fait du mieux qu’il pouvait avec les outils et les connaissances de l’époque. Nous même, sommes en train d’affirmer des vérités qui seront remises en cause des années plus tard.


Entre 1998 et 2005, l’urologue australienne Helen E. O’Connell publie une série d’articles scientifiques restituant les recherches qu’elle a menées sur l’anatomie du clitoris. L’anatomie du clitoris est mis en lumière 😊 !


Reste tout de même l’inconscient collectif, qui, pour sa part, ne bénéficie pas d’une mise à jour 😊 : « La femme mûre et épanouie a des orgasmes vaginaux ». Une distinction faite dans les esprits depuis des décennies qui impacte dès lors nos corps. Non, non et non.


Une affaire d’innervation…


Le mode d’action du système nerveux du vagin est très peu opérant comparé à celui des racines profondes du clitoris et de l’anus. Le clitoris est l’organe fondamental de la sexualité féminine. C’est le seul organe humain qui n’a d’autre fonction que le plaisir.


Petit cours d’anatomie sexuelle…


Lorsque le clitoris est stimulé, ses racines profondes (piliers du clitoris sur le schéma) vont se gorger de sang, venir appuyer sur les parois du vagin et entrainer la sensation d’agréabilité à la pénétration. Une fois l’orgasme atteint, le sang reste dans le complexe clitoridien. C’est à ce moment que la pénétration vaginale peut générer une sensation de plaisir, mais qui a été engendré par la stimulation du clitoris. Cessons alors de vouloir absolument des orgasmes vaginaux. Commençons par des orgasmes clitoridiens.


Respirer, il n’y a pas de femme vaginale ou clitoridienne…


Car l’orgasme part de la stimulation du clitoris.



Schéma structurel du clitoris d'après les travaux du Dr. Helen O'Connel.

(O’Connell HE, Hutson JM, Plenter RJ, Anderson CR. Anatomical relationship between urethra and clitoris. J Urol 1998 June; 159(6):1892-1897).


Deux fois par mois, je réponds au sein de cette rubrique à vos questions portant sur l’amour en général, les relations amoureuses, le couple, la sexualité. Je vous propose des outils concrets alliant développement personnel, sophrologie, auto-hypnose et sexologie.


Une question ? Envoyer un mail à : helene@loptimisme.com

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout