Rechercher
  • LN

Reconversion et doutes


Toute personne dans un processus de reconversion expérimente à un moment donné les doutes. Ils vont et viennent au rythme de notre parcours, de notre évolution.

Je les ai, pour ma part, pas mal expérimentés 😊. Qu’es-tu en train de faire ? Tu opères un virage à 180 degrés. Tu quittes un travail sécurisé pour l’incertain. Ne serait-il pas plus confortable pour toi de rester à rédiger des fiches, créer des tableaux Excel, réfléchir pour les autres ? Es-tu vraiment sûre de vouloir quitter le confort de vie lié à ton métier : logement avec loyer préférentiel, salaire confortable, réduction sur les billets de train… Et certaines personnes alimentent ces doutes et les renforcent. « As-tu pensé à ta retraite ? » ; « Tu prends des risques incommensurables »…


Un midi, en allant à la boulangerie, je croise sur le trottoir un couple. La femme est enceinte et ne peut plus avancer. Cette image m’émeut de suite et me serre le cœur. Je commence à passer mon chemin en me disant que je ne suis pas légitime à intervenir. Je m’arrête et me rends compte de la stupidité de mon raisonnement, dans la mesure où je suis à jour de mes formations de secouriste : foutu syndrome de l’imposteur ! Je pensais en avoir fini avec, mais il peut revenir à tout moment.


Je me dirige vers le couple et leur demande si je peux aider. L’homme m’explique qu’ils sortent tout juste de la clinique et que la sage-femme leur a expliqué que les douleurs sont normales et que ça va. Je vois la femme en réelle souffrance penchée sur elle-même. Je lui propose un exercice de sophrologie très simple avec une visualisation. Au bout de quelques minutes, elle va beaucoup mieux, me remercie et se met de nouveau à marcher.


Ce que j’ai ressenti à ce moment est tout simplement indescriptible. Il faut l’expérimenter pour le comprendre. J’ai éprouvé un immense bonheur, une joie infinie d’avoir pu aider cette dame. Ce shoot de bonheur est encore bien présent en moi. J’ai alors su que j’avais fait le bon choix. Je peux vous assurer qu’à ce moment-là, mon loyer à tarif préférentiel, mes réduction sur les billets de train, la paire de chaussures que je m’achetais tous les deux mois ne faisaient vraiment pas le poids. Oui, c’est égoïste : quand je donne du bonheur, ça me rend heureuse. Mais c’est ce qui balaye d’un seul revers tous mes doutes.


J’ai également réalisé que j’adore intervenir dans l’urgence, j’adore cette adrénaline que j’ai aussi pu ressentir lors d’une séance d’hypnose réalisée en urgence, un soir, auprès d’une amie. La sophrologie et l’hypnose d’urgence : un concept ? Être insérée au sein d’une équipe de spécialistes, partir en mission, intervenir après des crises : attentats, catastrophes naturelles, accompagner des aventuriers… Hypnose et sophro de terrain : un de mes rêves. Je ne sais pas encore comment concrétiser cela, mais c’est un autre sujet…


Oui, c’est très dur de passer outre ses doutes. Il y a toujours quelqu’un pour vous y ramener. Je tiens bon. Ce n’est même pas une question de courage, mais une question de survie. Ne vous laissez pas déstabiliser pas les angoisses et les peurs des uns et des autres. Quand vous apercevez vos doutes, faites-leur un coucou et continuez d’avancer. Ils sont là, ils existent bien. Il faut simplement les apprivoiser.


Non, je ne regrette pas d’avoir délaissé tout ce confort de vie, car je me suis rendue compte qu’il ne me rendait pas heureuse. Je ne regrette pas d’avoir arrêté de corriger les fautes d’orthographe de mes chefs, de ne plus de faire de tableau Excel (véritables usines à gaz que tout le monde fait semblant de comprendre de peur de paraître bête), d’avoir quitté le confort feutré d’un bureau. Je ne regrette pas ma vie calibrée au millimètre près. Balayer les doutes c’est laisser place à l’imprévu. Laisser place à l’imprévu c’est s’ouvrir à la vie et à des shoots de bonheur. J’ai croisé cette dame alors que je n’avais pas prévu ce trajet.


Je sais que la suite ne sera pas sans remous, mais je sais aussi que ça a été la meilleure décision de ma vie.


Et vous, comment avez-vous surmonté vos doutes?


Deux fois par mois, je réponds sur le site de L'optimisme.com à vos questions portant sur l’amour en général, les relations amoureuses, le couple, la sexualité. Je vous propose des outils concrets alliant développement personnel, sophrologie et auto-hypnose.

Une question ? Envoyer un mail à : helene@loptimisme.com



48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout